Bandeau
Site d’information de la paroisse de Crécy-la-Chapelle, Villiers-sur-Morin et Voulangis
Slogan du site

Site internet local d’information religieuse de Crécy-la-Chapelle, Voulangis, Villiers-sur-Morin.

Mgr Abgoton à Crécy
Article mis en ligne le 18 novembre 2009
dernière modification le 2 novembre 2012

par Thierry
Imprimer logo imprimer
C’est quelques jours avant ce dimanche que la visite de Monseigneur Agboton a été annoncée, comme une belle et heureuse surprise. Mgr Agboton a profité d’un passage en Europe, à Rome exactement, pour faire un détour dans notre chère petite Venise briarde, comme une continuité dans la géographie « italienne »... Nous pouvons dire maintenant que tous les chemins mènent à Crécy !



C’est bien sûr grâce aux liens qui continuent à se tisser entre le Bénin et la paroisse des trois clochers que cette visite a eu lieu. Après le départ du père Guillaume Chogolou en début septembre pour son Bénin natal, faisant suite à cinq années passées à Crécy et l’arrivée, il y a deux mois seulement, du père Aimé-Frédéric Hounzandji, quittant pour quelques années le collège-lycée Père-Aupiais à Cotonou, pour suivre des études de Sciences de l’Education à Paris, Mgr Agboton voulait passer saluer son prêtre et lui manifester son soutien en ce début d’une nouvelle expérience, puis en profiter pour témoigner, en personne, sa reconnaissance de l’accueil réservé à ses deux prêtres de son diocèse de la part de la paroisse créçoise. De plus, le père Simon Kèkè, prêtre- étudiant béninois du diocèse de Porto-Novo mais résidant actuellement dans le diocèse de Versailles, était également présent à ses côtés pour célébrer la messe.



Mgr Agboton venait de suivre un synode (*) des évêques sur l’Afrique, à Rome, dont le thème était « L’Eglise en Afrique au service de la réconciliation, de la justice et de la paix ». Son homélie a été l’occasion d’adresser aux paroissiens présents un message d’espoir de l’Eglise d’Afrique aux autres continents. Malgré les défis que sont la pauvreté, les maladies et les guerres fratricides, les enfants, les jeunes et les familles d’Afrique veulent être des agents et des bâtisseurs de paix pour le monde entier. Mais pour être des agents de réconciliation, Monseigneur Agboton insiste sur le fait que pour cela, il faut être soi-même réconcilié, avec les autres mais surtout avec Dieu. Voulant partager ses convictions aux paroissiens, Mgr Agboton met l’accent, à ce propos, sur l’importance du sacrement de réconciliation et demande de prier pour que sortent de ce synode des grâces de paix et de justice.



La messe fut suivie d’un pot d’amitié, à la salle paroissiale, pour remercier l’archevêque de Cotonou de sa visite en notre église … sans la présence du père Aimé, qui officiait après la messe pour un baptême d’un petit garçon. L’enfant a d’ailleurs été présenté à la communauté, à la fin de la messe, par un chaleureux accueil du père Aimé, prenant dans ses bras le petit garçon, comme un symbole de l’espoir que Mgr Agboton porte en tous les enfants du monde, si bien proclamé dans son homélie.


(*) Un synode des évêques est un rassemblement d’évêques du monde entier se réunissant à Rome pour réfléchir ensemble sur une question précise.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8