Bandeau
Site d’information de la paroisse de Crécy-la-Chapelle, Villiers-sur-Morin et Voulangis
Slogan du site

Site internet local d’information religieuse de Crécy-la-Chapelle, Voulangis, Villiers-sur-Morin.

La France en prière
Article mis en ligne le 9 décembre 2013
dernière modification le 5 janvier 2016

par Joël
Imprimer logo imprimer
Ce soir, à 20h30, à l’église St Georges de Crécy, nous fêterons la solennité de l’Immaculée Conception. Prions avec ferveur la Vierge Marie.


La petite association "Tous en prière" soutient et encourage l’initiative “La France en prière” qui propose de prier avec bienveillance pour toutes les personnes qui exercent un mandat politique dans notre pays. Durant la neuvaine de l’Immaculée Conception, du 30 novembre au 8 décembre, l’occasion était donnée à chacun d’entre nous, de confier à la Vierge Marie ceux qui nous gouvernent. Même si la neuvaine vient de se terminer, les occasions de prier pour la France en ces temps de crise, restent nombreuses. Vous pouvez vous connecter au site www.lafranceenpriere.fr
pour avoir plus de précisions.
Puisse cette neuvaine convertir nos cœurs et celui de nos dirigeants pour l’amour de notre pays.
Dans les Cœurs unis de Jésus et Marie.

Puisse cette neuvaine convertir nos cœurs et celui de nos dirigeants pour l’amour de notre pays.
Dans les Cœurs unis de Jésus et Marie,

L’équipe de Tous en prière

La France en prière : mode d’emploi !

Il est de la responsabilité de chaque catholique de se mobiliser de manière constructive.
Chaque soir du 30 novembre au 8 décembre, nous étions amenés à prier pour tel ou tel élu en récitant le texte de la neuvaine suivie d’une dizaine de chapelet. C’est simple et accessible à tous. Le 6 décembre, chacun était invité à jeûner pour un ou plusieurs élus. Cette neuvaine peut être récitée pendant les semaines qui viennent.

Prière

"Ô Marie conçue sans péché,
Servante du Seigneur,
Soyez bénie d’avoir rendu visite à votre cousine Élisabeth,
Nous montrant ainsi la voie du service et de la charité.
Mère des Pauvres, apprenez-nous le don de nous-mêmes et la gratuité de nos actes,
Pour servir, avec l’aide de votre Fils Jésus, ceux que la vie a blessés ou défavorisés.
Cœur Immaculé de Marie,
Ouvrez notre cœur et notre intelligence à l’Esprit Saint,
Afin de vivre de l’Amour du Père, et de répondre aux besoins des faibles et des petits
Que la Providence met sur notre route.
Vierge Sainte,
que votre affection maternelle protège notre Pape François,
soutienne l’Église et anime tous les hommes de bienveillance et de compassion
Envers ceux qui souffrent dans leur âme ou leur corps.
Aujourd’hui, la France se met en prière
Pour vous confier particulièrement l’avenir de la France et ses élus.
Amen."

Autre proposition pendant la neuvaine du 16 au 24 décembre 2013 :

Nous vous proposons de vous unir à la neuvaine en priant trois "Je vous salue Marie" pour la France précédés de l’invocation :
« Petit Enfant Jésus de la crèche, nous t’en supplions, donne par ta naissance une nouvelle naissance à la France . »
Je vous salue Marie,
pleine de grâce,
le Seigneur est avec vous,
vous êtes bénie entre toutes les femmes et
Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

Puis en priant la prière suivante :
« Seigneur Jésus, aie compassion de la France, daigne l’étreindre dans ton Amour et lui en montrer toute ta tendresse. Fais que, remplie d’amour pour toi, elle contribue à te faire aimer de toutes les nations de la terre. Ô Amour de Jésus, nous prenons ici l’engagement de te rester à jamais fidèles et de travailler d’un cœur ardent à répandre ton Règne dans tout l’univers.
Amen »

Cette prière a été dictée par le Christ le 14 novembre 1945 au vénérable Marcel Van (1928-1959) dont la cause de béatification fut ouverte par Jean-Paul II. Jésus la lui avait ainsi présentée : « Petit enfant de mon Amour, écoute, je vais te dicter une prière, et cette prière, je veux que les Français me la récitent. » Il lui dit ensuite : « Ô mon enfant, dis aux Français que cette prière est celle-là même que je veux entendre de leur bouche. Elle est sortie de mon cœur brûlant d’amour et je veux que les Français soient les seuls à la réciter. Quant à toi, mon enfant, je veux que tu la récites aussi, mais tu la réciteras également en français. »



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8