Bandeau
Site d’information de la paroisse de Crécy-la-Chapelle, Villiers-sur-Morin et Voulangis
Slogan du site

Site internet local d’information religieuse de Crécy-la-Chapelle, Voulangis, Villiers-sur-Morin.

Danser pour Toi, Seigneur
Cloture exceptionnelle de la messe dominicale du 22 juillet à Crécy
Article mis en ligne le 22 juillet 2012
dernière modification le 19 octobre 2013

par Joël
Imprimer logo imprimer
Aujourd’hui, dimanche matin, la messe était célébrée par le Père Marjou, notre ancien prêtre référent du secteur de Crécy. Mais, la particularité de cette belle célébration de 9h30, c’est bien ces danses que nous ont offertes ces adolescentes, agitant des foulards de couleur, en guise de chant final, joyeux, coloré, inhabituel ! La messe s’est donc clôturée avec des paroissiens qui tapaient dans les mains. Une paroissienne qui se tenait à côté de moi m’a dit en souriant : "Oh ! cela fait du bien !"
En plein cœur de l’été, nos habitudes changent. Par rapport à nos pratiques dans le courant de l’année, prier peut être, pour nous, un combat, pendant ce temps de vacances. Et pourtant, la prière nous transforme pour faire de nous un être de relation, un partenaire de Dieu, un individu qu’il veut combler d’une manière unique, qu’il veut traiter en fils bien-aimé. Pourquoi donc prier nous est-il si difficile ?
Or, nous avons fait connaissance avec sept jeunes filles, en vacances à Montbarbin, qui, elles, ne se posent pas la question. Elles ont accepté de venir danser pour Dieu à la fin de la messe de ce dimanche."Pour nous, danser est une forme de prière plus accessible. Nous offrons ces prières à Dieu entre cousines, ce qui nous aide à nous rapprocher les unes des autres. En plus, c’est très amusant de danser ensemble", nous confiaient-elles, pendant le pot de l’amitié qui a suivi ce temps de louange. Dans leur maison familiale, chez leurs grands-parents, cette petite troupe de jeunes danseuses, entraînées par Béatrice ne se font pas prier ; après quelques heures d’entrainement et de répétition, sur les musiques de :
"Viens saint Esprit" (chant composé par Vincent Buisset),
"la cathédrale" (chant du MEJ),
"Couronnée d’étoiles" (chant de l’Emmanuel chanté par Sylvie Buisset),
c’est avec beaucoup de joie et de détermination que ces jeunes filles ont décidés d’entraîner nos âmes dans un mouvement vers Dieu par des gestes de louange. "Grâce à ces danses, nous nous sentons plus proches de Dieu, ce qui nous aide dans notre vie spirituelle et quotidienne." insistent-elles.
Avec un si bel état d’esprit, voici donc ce que nous ont offert ce matin, vers 10h30 à l’église St Georges de Crécy, les sept cousines de Montbarbin :


Prise de vue réalisée par Marc Calonne et Joël


Montage vidéo : Cyrille Lahaille

Parole des chants gestués par la petite troupe :

Viens Saint Esprit

1 - Viens Saint Esprit, viens par ton vent,
Remplir le temple que je suis,
Oh viens Saint Esprit, souffle puissant,
Brise d’amour, courant de vie,

Souffle sur moi, souffle (bis)
Souffle sur moi, souffle vent de Dieu.

2 - Viens Saint Esprit, viens par ta pluie,
Mouiller la terre que je suis,
Oh viens Saint Esprit, flot impétueux,
Source d’amour, fleuve de vie,

Coule sur moi, coule, (bis)
Coule sur moi, coule pluie de Dieu.

3 - Viens Saint Esprit, viens par ton feu,
Brûler l’offrande que je suis,
Oh viens Saint Esprit, feu dévorant,
Brasier d’amour, flamme de vie,

Embrase-moi, brûle, (bis)
Embrase-moi, brûle feu de Dieu.

Que chaque enfant porte sa pierre (une cathédrale)

QUE CHAQUE ENFANT PORTE SA PIERRE
AU CHANTIER DE LA MAISON DU PERE
UNE CATHEDRALE S’ELEVE VERS LE CIEL

Ce Dieu qui descend dans nos vies
De liberté il est épris
Chacun est homme à sa manière
Pour servir Dieu comme un ami
C’est dans le cœur des simples gens
Qu’il vient s’asseoir naturellement
Ceux qui accueillent sans condition
Qui ont le sourire en avant

Que tu sois meneur ou mené
Aux vues de notre société
Il y a toujours un horizon
Un printemps à faire éclater
Les talents que tu as reçus
Un coffre d’or ou trois écus
Autant d’amour à fructifier
A faire valoir aux coins des rues

Chacun de nous est invité
A marcher vers la sainteté
Et tous les saints de notre histoire
Ont mis l’amour en primauté
Le ciment qui unit nos pierres
Résiste au plus dur de l’hiver
L’amitié versée sans mesure
Devient semence pour la terre

Les pierres précieuses du pardon
Pourront servir aux fondations
Elles sont les bases pour bâtir
Pour s’élever et tenir bon
Pour ceux qui ne le savent point
Il y a des pierres en tous terrains
Même si l’on doit creuser profond
Jamais personne ne cherche en vain

Couronnée d’étoiles

Nous te saluons,
Ô toi notre Dame
Marie, Vierge Sainte que drape le soleil
Couronnée d’étoiles, la lune est sous tes pas
En toi nous est donnée
L’aurore du Salut

1 - Marie Eve nouvelle et joie de ton Seigneur,
Tu as donné naissance à Jésus le sauveur.
Par toi nous sont ouvertes, les portes du jardin
Guide-nous en chemin, étoile du matin.

2 - Tu es restée fidèle, mère au pied de la croix,
Soutiens notre espérance et garde notre foi.
Du côté de ton fils, tu as puisé pour nous,
L’eau et le sang versés qui sauvent du péché.

3 - Quelle fut la joie d’Eve lorsque tu es montée,
Plus haut que tous les anges, plus haut que les nuées,
Et quelle est notre joie, douce Vierge Marie
De contempler en toi la promesse de vie.

4 - Ô Vierge immaculée, préservée du péché,
En ton âme en ton corps, tu entres dans les cieux
Emportée dans la gloire, sainte reine des cieux,
Tu nous accueilleras, un jour auprès de Dieu.

Symbolisme gestuel du signe de croix
Pour entrer dans la divine liturgie, traçons avec sobriété, lenteur, intériorité, vigilance et attention à Dieu le signe de Croix dont nous allons vivre le mystère.
Au nom du Père, on se relève, on accueille la vie, on inspire en se laissant emplir le soufflez que Dieu mit en nos narines.
La main descend pour tracer sur l’orant une ligne verticale évoquant : la pluie du ciel pour féconder la terre, la venue de l’ère nouvelle pour féconder la grâce, la descente et l’incarnation du Fils qui se fit serviteur.
Au nom du Fils, avec le Fils, on s’abandonne, on se vide, en expirant on redonne le souffle avec confiance.
Au nom du Saint Esprit, la verticalité spirituelle lave, purifie, féconde les réalités de l’incarnation en passant par le lieu du coeur.
Amen.
Extrait du livre "Vivre l’Eucharistie de tout son être"



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8