Bandeau
Site d’information de la paroisse de Crécy-la-Chapelle, Villiers-sur-Morin et Voulangis
Slogan du site

Site internet local d’information religieuse de Crécy-la-Chapelle, Voulangis, Villiers-sur-Morin.

Méditation pour préparer la fête de la Pentecôte (Première partie)
Jésus, chemin vers le Père
Article mis en ligne le 17 mai 2012
dernière modification le 22 août 2012

par Joël
Imprimer logo imprimer
Aujourd’hui, jeudi de l’Ascension, nous fêtons le retour de notre Seigneur Jésus-Christ au Ciel. Après avoir été envoyé sur terre par Dieu le Père pour épouser notre humanité, Jésus nous montre le chemin que chacun d’entre nous est amené à prendre à sa suite. A l’issue de notre pèlerinage sur la terre, nous sommes, en effet, tous appelés à rejoindre notre Dieu Créateur, c’est notre destinée, c’est ce qui nous rendra heureux éternellement ! Le Christ est Celui qui, le premier, nous a indiqué la voie "royale" qui nous mène vers le Père. Après avoir souffert et racheté nos péchés durant la nuit de Pâques, il est maintenant aux Cieux (Jn 14, 1-11) d’où il nous enverra son Esprit Saint dans 10 jours, le jour de la Pentecôte. Pour nous préparer à cette grande fête, célébrée particulièrement à Coulommiers (retraite de Pentecôte, les 26-27 mai) et à Jouarre, pour le pèlerinage des jeunes, le 28 mai (voir les annonces dans la suite de l’article), nous vous proposons un petit parcours faits de prières, de lecture de la Parole et de méditation pour accueillir l’Esprit Saint dans notre cœur, en cette fête de la Pentecôte.

Définition de l’Esprit Saint


Nous recevons l’Esprit Saint le jour de notre baptême. Il se déploie ensuite en nous, le jour de notre confirmation. Il se peut que, notre vie étant ce qu’elle est, petit-à-petit nous ne percevions plus les effets de l’Esprit Saint en nous, la source d’amour qui nous habitait s’est comme ensablée.
Ce petit parcours, au cours duquel nous allons cheminer ensemble par la prière, est destiné à nous redonner le goût de l’amour de l’Écriture. En effet, Dieu est présent parmi nous à travers sa Parole, à travers les Écritures, dans la Bible.

Comment médite-t-on la Parole ?

1- Il est important de prendre un temps régulier, tous les jours, pour lire la Parole de Dieu. C’est en se mettant en présence du Seigneur de cette façon rituelle que l’on prendra goût peu à peu à les lecture des textes bibliques. Le Seigneur vient alors nous parler quand on prie.

2- Il peut être intéressant, quand je prie, de prendre des notes sur ce que je reçois, dans un petit carnet.

3- En consultant ultérieurement mon petit carnet, c’est lors de cette phase de relecture que je me rends compte du chemin parcouru. C’est un moyen, également, de me mettre à l’écoute du Seigneur.

Thème n°1 : Jésus chemin vers le Père

Courte introduction au thème :

Jésus est le fils de Dieu, le chemin qui nous mène vers Dieu. C’est notre foi, la foi de toute l’Eglise appuyée sur la profession de foi de Pierre : Tu es le Christ, le Fils de Dieu.
Cette semaine, notre Père des Cieux veux que nous fassions une nouvelle expérience de son amour tendre et délicat révélé par Jésus-Christ : "Je leur ai révélé ton nom et je leur révèlerai pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux" (Jn17, 26). Le Père t’assure de son attention amoureuse à toi personnellement, même si tu te sens faible et petit. Par le baptême, tu es devenu son enfant bien aimé. Par conséquent, tu ne dois pas avoir peur, parce que tu peux lui faire complètement confiance. Il t’aime tel que tu es avec tes qualités et tes faiblesses.
Pendant la semaine, tu n’es pas obligé de lire tous les textes proposés ci-après. Laisse le Dieu d’amour, celui que Jésus nous a révélé comme ’ABBA’, ’PAPA’ toucher ton cœur par la parole qui te saisira le plus.

Lectures proposées :

Texte n°1 : Isaie 43, 1-5
01 Parole du Seigneur : C’est moi qui t’ai créé, Jacob, qui t’ai formé, Israël. Ne crains pas, car je t’ai racheté, je t’ai appelé par ton nom, tu m’appartiens.
02 Quand tu traverseras les eaux, je serai avec toi, les fleuves ne te submergeront pas. Quand tu marcheras au milieu du feu, tu ne te brûleras pas, la flamme ne te consumera pas.
03 Car je suis le Seigneur ton Dieu, le Saint d’Israël, ton Sauveur. J’ai donné l’Égypte pour payer ta rançon, la Nubie et l’Éthiopie pour te racheter.
04 Parce que tu as du prix à mes yeux, que tu as de la valeur et que je t’aime, je donne des humains à ta place, des peuples en échange de toi.
05 Ne crains pas, car je suis avec toi. Je ferai revenir ta descendance de l’orient ; de l’occident, je la rassemblerai.

Texte n°2 : Osée 11, 1-9
01 J’ai aimé Israël dès son enfance, et, pour le faire sortir d’Égypte, j’ai appelé mon fils.
02 - Versets non traduits dans la version actuelle de la Bible de la liturgie (explications)
03 C’est moi qui lui apprenais à marcher, en le soutenant de mes bras,et il n’a pas compris que je venais à son secours.
04 Je le guidais avec humanité, par des liens de tendresse ; je le traitais comme un nourrisson qu’on soulève tout contre sa joue ; je me penchais vers lui pour le faire manger. Mais ils ont refusé de revenir à moi:vais-je les livrer au châtiment ?
05 - 07 Versets non traduits dans la version actuelle de la Bible de la liturgie (explications)
08 Non ! Mon cœur se retourne contre moi, et le regret me consume.
09 Je n’agirai pas selon l’ardeur de ma colère, je ne détruirai plus Israël, car je suis Dieu, et non pas homme:au milieu de vous je suis le Dieu saint, et je ne viens pas pour exterminer.

Texte n°3 : Sophonie 3, 11-20
11 Ce jour-là, tu n’auras plus à rougir pour tous les méfaits que tu as commis contre moi, car alors j’extirperai de toi les orgueilleux et leur insolence, et tu ne reviendras plus te pavaner sur ma montagne sainte.
12 Israël, je ne laisserai subsister au milieu de toi qu’un peuple petit et pauvre, qui aura pour refuge le nom du Seigneur.
13 Ce Reste d’Israël ne commettra plus l’iniquité. Il renoncera au mensonge, on ne trouvera plus de tromperie dans sa bouche. Il pourra paître et se reposer sans que personne puisse l’effrayer.
14 Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Éclate en ovations, Israël ! Réjouis-toi, tressaille d’allégresse, fille de Jérusalem !
15 Le Seigneur a écarté tes accusateurs, il a fait rebrousser chemin à ton ennemi. Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi. Tu n’as plus à craindre le malheur.
16 Ce jour-là, on dira à Jérusalem :« Ne crains pas, Sion ! Ne laisse pas tes mains défaillir !
17 Le Seigneur ton Dieu est en toi, c’est lui, le héros qui apporte le salut. Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour ; il dansera pour toi avec des cris de joie,
18 comme aux jours de fête. »J’ai écarté de toi le malheur, pour que tu ne subisses plus l’humiliation.
19 Je vais exterminer tous tes oppresseurs. En ce temps-là je guérirai les malades et je rassemblerai les égarés, et je leur donnerai louange et renom dans tous les pays où ils ont connu la honte.
20 En ce temps-là je vous ramènerai,en ce temps-là je vous rassemblerai ; alors je vous donnerai louange et renom parmi les peuples de la terre, quand je changerai votre sort, et vous le verrez, dit le Seigneur.

Texte n°4 : Jean 14, 1-11
01 Ne soyez donc pas bouleversés : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.
02 Dans la maison de mon Père, beaucoup peuvent trouver leur demeure ; sinon, est-ce que je vous aurais dit : Je pars vous préparer une place ?
03 Quand je serai allé vous la préparer, je reviendrai vous prendre avec moi ; et là où je suis, vous y serez aussi.
04 Pour aller où je m’en vais, vous savez le chemin. »
05 Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas ; comment pourrions-nous savoir le chemin ? »
06 Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi.
07 Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. »
08 Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. »
09 Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père.
10 Comment peux-tu dire : ’Montre-nous le Père’ ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; mais c’est le Père qui demeure en moi, et qui accomplit ses propres œuvres.
11 Croyez ce que je vous dis : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne croyez pas ma parole, croyez au moins à cause des œuvres.

Texte n°5 : Jean 1, 36-51
36 Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. »
37 Les deux disciples entendirent cette parole, et ils suivirent Jésus.
38 Celui-ci se retourna, vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi (c’est-à-dire : Maître), où demeures-tu ? »
39 Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils l’accompagnèrent, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers quatre heures du soir.
40 André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu Jean Baptiste et qui avaient suivi Jésus.
41 Il trouve d’abord son frère Simon et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie (autrement dit : le Christ).
42 André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Képha » (ce qui veut dire : pierre).
43 Le lendemain, Jésus décida de partir pour la Galilée. Il rencontre Philippe, et lui dit : « Suis-moi. »
44 (Philippe était de Bethsaïde, comme André et Pierre.)
45 Philippe rencontre Nathanaël et lui dit : « Celui dont parlent la loi de Moïse et les Prophètes, nous l’avons trouvé : c’est Jésus fils de Joseph, de Nazareth. »
46 Nathanaël répliqua : « De Nazareth ! Peut-il sortir de là quelque chose de bon ? » Philippe répond : « Viens, et tu verras. »
47 Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare : « Voici un véritable fils d’Israël, un homme qui ne sait pas mentir. »
48 Nathanaël lui demande : « Comment me connais-tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe te parle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. »
49 Nathanaël lui dit : « Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! »
50 Jésus reprend : « Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. »
51 Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez les cieux ouverts, avec les anges de Dieu qui montent et descendent au-dessus du Fils de l’homme. »

Annonce pour la fête de la Pentecôte à Coulommiers :

Annonce du pèlerinage pour les jeunes à Jouarre :

Méditation :
Jésus est le chemin, la Vérité et la Vie.
Nous n’avons rien à craindre car le Seigneur nous a racheté. Alors, nous sommes appelés à toujours mieux vivre les exigences chrétiennes et transformer la vie des autres dans l’amour de Dieu. Oui, Jésus est le chemin et Dieu nous aime personnellement.
Jésus est le seul, l’unique chemin qui nous conduit vers le Père. Ce chemin n’est pas facile. Nous le savons bien. Chaque jour de notre vie, il nous faut faire des renoncements.
Jésus va nous révéler le Père Jn ch14. Jésus est le médiateur parfait . Il nous connaît, au lus profond de nous même et il va nous emmener vers le Père, vers la terre promise.
Jésus est la Vérité. Il est le Verbe qui s’est fait chair, c’est-à-dire la Parole d’Amour qui est venu épouser notre condition humaine. Dans le prologue de Jean, il est écrit que la grâce et la Vérité sont venus par Jésus-Christ.
Jésus est la Vie. Vivre la vie éternelle, c’est finalement connaître Dieu le Père, vivre avec Lui, lui ressembler.
Qui est donc est ce Père que Jésus veut nous faire connaître ?
Dans l’Ancien Testament, il est beaucoup question de Yavhé. Yahvé veut dire "Je Suis".
Il faut tout d’abord comprendre que ce Dieu d’Amour dont Jésus nous parle est proche.
Dans la Génèse, Dieu est proche d’Adam et Eve. Il est allé vers Abraham, puis vers Moïse pour sortir son peuple de la servitude. Et puis, il y a 2000 ans, il a envoyé son Fils Jésus-Christ. Il est proche de nous : "Tu as de la valeur à mes yeux" (Jérémie ch31, v20).
C’est Dieu qui nous a aimé le premier. Jésus est l’aboutissement de cet amour que Dieu a pour chacun de nous.
Dieu est père en ce sens qu’il est encourageant, il est protecteur. Jésus aimait parler aux petits enfants.
Mais Dieu est aussi aimant qu’une mère, car comme une mère il pardonne nos égarements, nos fautes. Il pardonne toujours.
En résumé, prenons conscience dans nos temps de prières et au cours de la lecture de la Parole de Dieu que Dieu nous aime.
Cependant, cet Amour de Dieu n’élimine pas la croix de nos vies. Dieu nous aime mais nous souffrirons quand même durant notre vie terrestre. En effet, Jésus est aimé du Père, mais Jésus a souffert malgré tout sur la croix. Jésus a toujours eu confiance en son Père. Comme Jésus, ouvrons sans cesse notre cœur au Seigneur. Que les épreuves que nous traversons nous aide à nous purifier. Comme Jésus, offrons nos peines et nos souffrances au Seigneur.

Retrouvez en pièce jointe le tract de ce pèlerinage des jeunes (la plupart de retour du FRAT) du lundi de Pentecôte à Jouarre. Ce tract édité au format PDF peut donc être imprimé pour une large diffusion. Merci pour votre participation à l’annonce de cet évènement.

Téléchargements Fichier à télécharger :
  • Trac pèlerinage des jeunes à Jouarre, le lundi de Pentecôte
  • 739.1 ko / PDF


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8