Bandeau
Site d’information de la paroisse de Crécy-la-Chapelle, Villiers-sur-Morin et Voulangis
Slogan du site

Site internet local d’information religieuse de Crécy-la-Chapelle, Voulangis, Villiers-sur-Morin.

Rendons grâce à notre Dieu d’Amour pour la guérison d’Augustin
Fin d’un long calvaire pour Augustin : il rentre à la maison. Vive Dieu !
Article mis en ligne le 27 décembre 2011
dernière modification le 11 octobre 2015

par Joël
Imprimer logo imprimer
Augustin est cet adolescent meldois de 16 ans qui a été foudroyé dimanche 11 décembre, en soirée, par une méningite. Il a été transporté d’urgence au Kremlin Bicêtre. Il est resté en coma artificiel pendant une semaine. Une veillée de prière était organisée à son intention, lundi 12 décembre, au Vieux Chapitre à Meaux. Une veillée émouvante animée par le Père Philippe Legrand, en présence de toute sa famille, ses amis et les membres du groupe de louange Laudatio dont il fait partie. Continuons sans relâche notre prière pour qu’Augustin se relève. Pendant 15 jours, une grande chaîne de prière s’est formée pour Augustin. Aujourd’hui 27 décembre, Augustin est rentré à la maison. Merci Seigneur ! Consultez l’évolution de son état de santé en fin d’article.

Après avoir chanté un chant plein d’espérance du groupe Glorious, "Vous recevrez une force", nous avons médité l’Evangile de Jésus Christ selon saint Marc 4, 35-41 :

Ce jour-là, le soir venu, il dit à ses disciples : « Passons sur l’autre rive. » Quittant la foule, ils emmènent Jésus dans la barque, comme il était ; et d’autres barques le suivaient. Survient une violente tempête. Les vagues se jetaient sur la barque, si bien que déjà elle se remplissait d’eau. Lui dormait sur le coussin à l’arrière. Ses compagnons le réveillent et lui crient : « Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien ? » Réveillé, il interpelle le vent avec vivacité et dit à la mer : « Silence, tais-toi ! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme. Jésus leur dit : « Pourquoi avoir peur ? Comment se fait-il que vous n’ayez pas la foi ? » Saisis d’une grande crainte, ils se disaient entre eux : « Qui est-il donc, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? »


Comme Jésus, dans les moments qui ont particulièrement marqué sa vie, toute la famille et nous, les amis d’Augustin, réunis au Vieux Chapitre avions besoin de prier, de supplier notre Dieu d’amour pour la guérison d’Augustin, d’exprimer nos peurs devant la maladie, de dire notre peine mais aussi de témoigner notre espérance et de rendre grâce à Dieu pour la vie.

Augustin, avec le groupe Laudatio a joué de nombreux chants de joie pour le Seigneur. Qu’il revienne vite parmi nous, avec sa guitare, pour continuer à jubiler pour le Seigneur :


Augustin, à droite, au cours d’une soirée de louange au Vieux Chapitre

Quand il priait, Jésus, comme un enfant, parlait à son Père. Il récitait des psaumes. Au cours de la veillée, après avoir lu une fois à voix haute ce psaume 85, nous l’avons médité dans notre cœur. Puis, à nouveau à voix haute, comme hier soir, relisons une phrase qui nous touche particulièrement alors que nous repensons à Augustin.

Psaume 85

[01] Écoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux.
[02] Veille sur moi qui suis fidèle, ô mon Dieu, sauve ton serviteur qui s’appuie sur toi.
[03] Prends pitié de moi, Seigneur, toi que j’appelle chaque jour.
[04] Seigneur, réjouis ton serviteur : vers toi, j’élève mon âme !
[05] Toi qui es bon et qui pardonnes, plein d’amour pour tous ceux qui t’appellent,
[06] écoute ma prière, Seigneur, entends ma voix qui te supplie.
[07] Je t’appelle au jour de ma détresse, et toi, Seigneur, tu me réponds.
[08] Aucun parmi les dieux n’est comme toi, et rien n’égale tes œuvres.
[09] Toutes les nations, que tu as faites, viendront se prosterner devant toi * et rendre gloire à ton nom, Seigneur,
[10] car tu es grand et tu fais des merveilles, toi, Dieu, le seul.
[11] Montre-moi ton chemin, Seigneur, + que je marche suivant ta vérité ; unifie mon cœur pour qu’il craigne ton nom.
[12] Je te rends grâce de tout mon cœur, Seigneur mon Dieu, toujours je rendrai gloire à ton nom ;
[13] il est grand, ton amour pour moi : tu m’as tiré de l’abîme des morts.
[14] Mon Dieu, des orgueilleux se lèvent contre moi, + des puissants se sont ligués pour me perdre : ils n’ont pas souci de toi.
[15] Toi, Seigneur, Dieu de tendresse et de pitié, * lent à la colère, plein d’amour et de vérité !
[16] Regarde vers moi, prends pitié de moi. Donne à ton serviteur ta force, et sauve le fils de ta servante.
[17] Accomplis un signe en ma faveur ; + alors mes ennemis, humiliés, * verront que toi,
Seigneur, tu m’aides et me consoles.

Prière Frat Jeune


Merci Seigneur pour la vie que tu me donnes
Merci pour ta présence à mes côtés
Aujourd’hui, je veux accueillir ton amour
Et m’offrir à toi, tel que je suis.
Jésus rends-moi semblable à toi
Que par mes paroles, mes actes et mes sacrifices
Je sois témoin de foi, d’espérance et de charité
Auprès de ceux que tu me donneras de rencontrer.
Avec le secours de ta grâce,
Garde-moi joyeux dans le don de moi-même
Toujours prêt à m’oublier et à pardonner
Pour faire ta joie et celle des autres.
Amen


Enfin, terminons notre prière en nous tournant vers notre Mère du Ciel, celle qui nous a donné son Fils Jésus et dont nous allons célébrer sa venue parmi nous à la fête de Noël :



Tu as porté celui qui porte tout.

Tu as porté celui qui porte tout,
Notre sauveur en ton sein a pris chair,
Porte du ciel, Reine de l’univers,
O Marie, nous te saluons !

1 - Par amour, ton Dieu t’a choisie, Vierge bénie.
Le Seigneur exulte pour toi, tu es sa joie !

2 - Tu accueilles, servante de Dieu, l’ange des Cieux
La promesse en toi s ‘accomplit : tu as dit " oui " !


Nouvelles d’Augustin :

Que ce soit avec le groupe de louange "Laudatio" au Vieux Chapitre, avec les collégiens d’Ile-de-France lors des rassemblements du FRAT, avec sa troupe scoute, ou même ici, au cours des soirées à l’Esprit Saint en mai dernier à Crécy, Augustin prie beaucoup. Alors qu’il traverse des moments difficiles, confions au Seigneur toutes nos ferventes prières pour le revoir parmi nous en pleine santé. Seigneur, écoute-nous, Seigneur, exauce-nous !

Message de Jean-Baptiste et Sophie et leurs enfants Séraphin, Augustin, Colomban, Eloi, Grégoire, Ladislas, Maximilien, le 27 décembre à 00h29 :
Chère famille, chers amis,
Joie au Ciel ! Exulte la terre ! En ce temps de Noël, une grande lumière a resplendi dans la vie de notre Augustin et dans la nôtre !
Après les heures d’angoisse et d’attente, après les 7 jours de ténèbres passés par Augustin dans le coma profond pour une méningite bactérienne à méningocoque C compliquée par un oedème cérébral, après les longues journées de réveil, fonction après fonction, sens après sens, c’est bien la vie qui sort victorieuse ! Les progrès sont tels que les médecins le laissent rentrer à la maison pour poursuivre sa convalescence. Ce mardi 27 décembre, il dormira chez lui.
Nous avons tellement prié, mis notre confiance dans le Seigneur et espéré ce grand jour que nous voulions vous partager notre joie et chanter avec vous cet Alleluia d’action de grâces ! Ce qu’a vécu notre Gus est terrible et gravissime mais le gigantesque feu de prière allumé partout, de Meaux et toute la Seine et Marne à toutes les régions de France en passant par Cayenne, la Thaïlande, Hong-Kong, l’Italie, l’Espagne, le Sahara algérien, la Côte d’Ivoire, l’Australie, le Canada, les Etats-Unis, le Turkménistan, la Belgique, la Suisse, la Slovaquie, la Grande-Bretagne, le Pérou, le Brésil, l’Argentine, Haïti, le Vatican, entre autres... ainsi qu’une multitude de communautés religieuses, ce feu a illuminé notre nuit ! Il l’a réchauffée et apaisée, jusqu’à cette grande lumière de Noël et cette joie infinie de pouvoir prier, louer et réveillonner avec notre fils dans sa chambre d’hôpital la nuit du 24 décembre. Pour ce bonheur là et pour tous ceux que nous vivrons encore, ses frères et ses parents, à ses côtés, pour tous vos gestes de soutien et d’encouragement, pour la force de votre prière quelle qu’en soit la forme, nous vous devons un immense MERCI !
Augustin est donc sorti d’affaire. Il a toutes ses facultés, la vue est revenue. Il lui reste juste à se reposer, reprendre ses esprits, vérifier que toutes ses connaissances et toutes ses aptitudes antérieures sont toujours là. A le voir et à l’entendre jouer de la guitare dans sa chambre d’hôpital, nous ne sommes pas trop inquiets... Il ne reprendra certainement pas le lycée dès le début du mois de janvier mais les médecins lui ont dit que c’est lui qui sentira quand il sera prêt.
Nous continuons à le recommander à vos prières ainsi que ses frères (actuellement en vacances au grand air chez leurs super grands-parents), le petit huitième trésor en route et ses parents.
Vive la vie !
Nous vous embrassons.

Message de Jean-Baptiste, le 25 décembre à 07h38 :
Petit réveillon avec Augustin dans la chambre 3322 du service pédiatrie de l’hôpital de Meaux. Il manquait ses frères pour que ce soit le plus beau Noël de notre vie ! Progrès de jour en jour. Paix. Comment vous dire merci à tous pour votre soutien si fort et si porteur de fruits !?

Message de Sophie et Jean-Baptiste, le 22 décembre à 19h47 :
Augustin est donc arrivé à l’hôpital de Meaux en service de pédiatrie mardi après-midi, la réanimation du Kremlin Bicêtre considérant qu’elle n’avait plus de raison de le garder. Il n’est plus sous antibiotiques et on lui a retiré ce jeudi matin ses électrodes de contrôle qu’il avait collés au corps et qui faisaient sonner l’écran de contrôle toutes les trois minutes... Il n’a plus qu’une perfusion au bras pour l’hydrater et le nourrir un peu. Même si, événement, il a pris son premier repas assis dans son fauteuil, tout seul, sans difficulté, à midi aujourd’hui !
Sa vue et toutes ses fonctions vitales sont quasiment revenues !!!! Il a rendez-vous demain vendredi, pour un IRM et mardi chez l’ophtalmo.
Petite frayeur hier : monsieur avait profité des quelques minutes d’absence de Sophie, partie régler des papiers avec l’administration pour se lever, arracher toutes ses perfusions et marcher jusqu’aux toilettes où il s’est enfermé au retour de Sophie, croyant que c’était quelqu’un d’autre... Assez effrayant rétrospectivement (et il s’est bien fait sermonner) mais plutôt bon signe sur sa résistance physique et sa volonté de franchir des paliers, malgré ses 11 kg en moins, un coma de sept jours et quatre jours seulement de réveil.
La première ambition des médecins est de lui faire reprendre le rythme et les gestes de la vie quotidienne. Désormais, le lit ne sera que pour dormir. Sinon, il sera sur son fauteuil. Les repas à heures fixes, la nuit dans le noir et le jour au grand jour. Il faut dire que les deux nuits passées (avec son papa dans un lit à un mètre du sien) ont été plus qu’agitées. Augustin ne dort pas pour l’instant. Ou pas vraiment. En revanche, il est assez agité et a parfois du mal à appréhender la réalité spatiotemporelle. D’où l’importance d’avoir en permanence quelqu’un à ses côtés pendant ces heures bien connues pour exacerber les angoisses.
Nous rentrons dans du plus long terme et ne donnerons peut-être plus forcément des nouvelles tous les jours, mais nous voulions vous redire, et lui aussi, à quel point il vous devait cette guérison en marche. Ce mouvement extraordinaire de solidarité et de prière l’ont bouleversé et nous ont permis de tenir ferme, dans la foi et la confiance, certains que la victoire irait à la vie.
Pour tout cela, merci encore. Soyez assurés que nous vous portons tous dans nos pensées et nos prières.

PS : pour l’instant, les médecins ne souhaitent pas qu’il ait de la visite. Il doit d’abord se reposer et se reconstruire. En revanche, les dessins des enfants et les lettres déposés ou envoyés à la maison lui sont tous remis.

Message de Jean-Baptiste, le papa d’Augustin qui a foi en l’avenir, le 20 décembre à 15h43 :
Augustin fait ses adieux à l’extraordinaire service de réanimation du Kremlin Bicêtre. Direction Meaux et son service de pédiatrie générale où commence une longue aventure qui le mènera un jour au complet rétablissement ! Il est bouleversé par votre mobilisation pour lui. Merci de tout coeur !

Message émouvant de Sophie et Jean-Baptiste, le 20 décembre à 08h25 :

Chers amis,
merci pour tous vos messages qui nous font tant de bien en ces jours indescriptibles. Augustin émerge très lentement. Il est encore très affaibli et n’est pas encore en mesure de remettre toute la machine en route. Le plus impressionnant reste sa vue, qu’il semble ne pas avoir retrouvée et qui l’angoisse pas mal même s’il est héroïque. Mais il est trop tôt pour tirer quelque conclusion que ce soit. Il faut qu’il reconnecte progressivement son cerveau. Il ne parle pas beaucoup, sauf quand il s’agit de prier où il met toute son énergie dans les paroles du Notre Père et du Je vous salue Marie, ainsi que de sa prière Frat Jeunes (voir quelques lignes plus haut - redisons-la tous les jours avec lui). Pour le reste, tout est assez embrouillé dans sa tête. Même s’il garde de l’humour (quand la kiné lui demande de tousser, il dit "atchoum"...) et une bonne réceptivité à tout ce que lui demandent les médecins.
Il faut continuer à le porter dans vos prières, vos pensées. Il se bat mais il sera encore plus fort avec votre soutien et celui du Ciel.
Un immense merci.
Nous vous embrassons

Message de Véronique, le 19 décembre à 18h21 :
Chers Amis,

IL FAUT CONTINUER DE PRIER.

Si les bonnes nouvelles d’hier nous ont transporté de joie, il ne faut pas arrêter la chaîne de prière.
Augustin bouge tous ses membres, il entend, il répond aux questions, même s’il parfois il met du temps à donner une réponse.
Seulement il souffre beaucoup : à la tête, de tout son corps probablement du fait de la station allongée depuis une semaine, et à l’intérieur de son corps probablement dans le réseau digestif du fait des tuyaux.
La bonne chose est qu’on lui a notamment enlevé l’alimentation par le nez, ce qui doit le soulager.
Il est maintenant alimenté par perfusion.
Mais Sophie et Jean-Baptiste nous demandent de prier parce que pour l’instant Augustin ne voit rien.
Il ne répond pas du tout aux tests visuels.
Il est dans le noir.
Il faut garder espoir et ne pas interrompre nos prières pour que toutes ses facultés se remettent à fonctionner progressivement.

Message de Sophie et Jean-Baptiste, les parents d’Augustin, le 19 décembre à 00h37 :
Chers amis,
Cette journée du dimanche 18 décembre restera dans notre vie celle de la joie, de l’ivresse du bonheur, du cri de reconnaissance à ce Dieu de tendresse et pitié, plein d’amour.
Oui, notre Gus a ouvert les yeux !
Il s’est éveillé doucement toute la journée, a vite fait comprendre qu’il était conscient et a repris du tonus au point qu’on lui a enlevé ce soir son assistance respiratoire. Les premiers examens des médecins sont bons : bons réflexes, bonnes réactions, il suit bien ce qu’on lui demande, il bouge bien ses membres et a pu ce soir dire son prénom et interrompre les infirmières avec un "je comprends rien !". Il est encore bien sûr extrêmement faible et commence à souffrir de tous les maux dont peut souffrir une personne qui a été plongée dans un coma profond pendant une semaine. Mais il est combattif et se sait porté par vous tous. Nous confions à vos pensées et prières ses prochains jours, qui risquent d’être assez difficiles et désagréables. Mais nous voulions aussi et surtout vous remercier tous infiniment de tout ce que vous nous avez donné de vivre et de ce raz de marée de confiance, de paix, de partage et de communion. La force de la prière, quelle qu’en soit la forme, est capable de faire plier le doute et la désespérance, nous en rendons témoignage !!
Nous vous embrassons tous ! Augustin aussi !

Message de Sophie et Jean-Baptiste, les parents d’Augustin, le 18 décembre à 18h54 :
Oui. Augustin s’est réveillé cette nuit ! Il a l’air bien et réagit aux consignes. Il ouvre les yeux presse la main et semble ne pas aimer l’intubation. ON VOUS AIME ! MERCI POUR VOTRE OPÉRATION DE SAUVETAGE DE NOTRE GUS. ALLÉLUIA !

Message de Sophie et Jean-Baptiste, les parents d’Augustin, le 18 décembre à 00h06 :
Bonsoir à tous,
Il n’y a pas beaucoup de nouvelles ce soir. Augustin demeure encore assez profondément dans le coma et ne se réveille pas. On lui a retiré beaucoup de tuyaux et de perfusions pour limiter les risques de surinfection. Mais il a toujours des passages fiévreux. Il est sous assistance respiratoire. Plusieurs fois, il a toussé et bougé la mâchoire inférieure, ce qui est un début. Mais très très faiblement.
Tout est très lent. Il faut s’armer de courage et de patience, sans donner prise au désespoir et au découragement. Merci encore pour votre soutien, vos messages par centaines, vos prières, vos petits plats les conduites en voiture, vous initiatives, la vie, la force et l’Espérance que vous nous envoyez par containers entiers !
Nous vous embrassons tous, comme nous vous aimons,

Message de Sophie et Jean-Baptiste le 17 décembre à 8h50 :
Augustin est toujours dans le coma. Très peu de signes de réveil malgré l’arrêt des produits. Les médecins aimeraient que ça se fasse ce week-end. Bon scanner hier qui rassure sur l’absence d’infection dans le crâne. Il garde de la fièvre dont on traque l’origine. Les équipes médicales du Kremlin Bicêtre sont extraordinaires ! Nous vivons chaque heure qui passe sans penser aux suivantes tant elles sont imprévisibles. Merci de vos prières et de votre soutien. Priez aussi pour tous les frères de notre Gus qui vivent aussi un passage assez terrible mais qui sont incroyables de courage.

Message de Jean-Baptiste le 16 décembre à 8h28 :
Augustin est toujours dans le coma après un méningite bactérienne à méningocoque compliquée par un oedeme au cerveau. Le réveil est en cours. Il faut prier pour que l’oedeme cérébral jugulé par le coma profond ne reprenne de l’ampleur. Votre soutien est une force pour notre fils comme pour nous mêmes. Merci.

Message de Jean-Baptiste et Sophie, les parents d’Augustin, le 15/12/2011 à 10h52 :
Merci à tout le monde pour votre soutien dans l’épreuve que nous vivons. Je ne suis pas encore à l’hôpital, mais j’ai quitté Augustin cette nuit sans évolution notable. Ils ont supprimé le produit qui bloque les muscles, ils ont diminué l’anesthésiant et maintenu l’anti-douleur.
Le réveil peut être très lent vu d’où il revient. Il avait de la fièvre qui
pourrait être liée à une petite surinfection due à tous les corps étrangers
qu’il a plantés dans le corps. Mais les médecins surveillent. Analyses en
cours.

Il faut surtout prier pour que ce réveil du corps ne réveille pas l’œdème
du cerveau. Et qu’il n’y ait pas de séquelles.

Il a aussi et surtout reçu hier après-midi le sacrement des malades. Un moment très fort qui porte aussi beaucoup l’entourage.

Nous vivons ces temps douloureux et d’attente dans l’espérance et dans une paix qui grandit à mesure que nous avançons vers la victoire. C’est beaucoup grâce à cette mobilisation qui nous dépasse. Encore merci ! Svp, ne lâchons rien !

Info 14/12/2011 à 11h20 :
Les médecins viennent de décider d’entamer tout de suite la phase de réveil.
Prions pour Augustin.

Info 14/12/2011 à 10h :
Augustin va recevoir ce matin à 11 h 30 de l’Abbé Grosjean le sacrement des malades. Jean-Baptiste et Sophie nous proposent de nous associer à eux par la prière.
Les médecins envisagent de réveiller Augustin ce soir ou demain matin. Cette phase de réveil est très délicate et va se faire progressivement. Les médecins espèrent que la forte pression du cerveau stoppée artificiellement ne va pas se réactiver au moment du réveil. Ils nous confient ce moment très délicat.

Retrouvons-nous nombreux ce soir 14 décembre 2011 de 19 h 45 – 20 h 30 au Vieux Chapitre pour prier ensemble :
“quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là au milieu d’eux” Matthieu 18, 15-20

Chers amis,
La mobilisation continue ... Comme ses parents le demandent "Ne lâchons rien". Continuons à prier pour Augustin et sa famille.

Ce soir, jeudi 15 décembre :

- A Meaux, temps d’adoration eucharistique de 20h30 à 21h30, au Vieux Chapitre.

- A Lagny/Marne, temps d’adoration eucharistique et prière à l’intention d’Augustin, de 20h30 à 21h, en l’église Notre Dame des Ardents.

En union de prière,
Laurence et Pascal, responsables de secteur des Equipes Notre-Dame

Rappel pour les familles meldoises et les lycéens de Ste Geneviève :
Vendredi 16 décembre, prière animée par les lycéens de 8h à 8h25 à la Chapelle de la Visitation, à Ste Geneviève



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8