Bandeau
Site d’information de la paroisse de Crécy-la-Chapelle, Villiers-sur-Morin et Voulangis
Slogan du site

Site internet local d’information religieuse de Crécy-la-Chapelle, Voulangis, Villiers-sur-Morin.

14 février 2018 : Bonne entrée en carême
Article mis en ligne le 14 février 2018
dernière modification le 16 février 2018

par Joël
Imprimer logo imprimer
Le temps du carême est pour chacun d’entre nous un temps de préparation, de conversion et de pénitence de 40 jours qui doit nous conduire vers une nouvelle naissance. Pour nous y aider, nous pouvons nous connecter tous les jours en nous inscrivant sur le très beau site des dominicains de Lille https://www.retraitedanslaville.org/.

Prions, dès aujourd’hui, le Christ qui nous invite à la joie du désert.

Toi qui a répondu à Satan que l’homme
ne vivait pas que de pain,
Inspire en moi le désir de la sobriété et du partage.

Toi qui te retirais pour prier,
donne-moi le goût de ces moments
où je veux être uniquement pour toi,
uniquement avec toi.

Toi qui marchais avec tes disciples sur les routes,
fais que ce carême soit l’occasion de me remettre
en marche et faire de nouvelles rencontres.

Toi qui soignais les corps et les esprits,
donne-moi la force de prêter attention
à ceux qui sont ignorés et oubliés.

Ma résolution de début de carême
En ce début de carême, je profite de mon temps de prière pour demander à Dieu de m’éclairer sur le jeûne qui lui plaît. Est-ce le jeûne de mes humeurs, de mes jugements sur moi-même ou sur les autres, de mon souci de paraître ? Est-ce le jeûne de mes manques de confiance en Lui, de mes découragements sur moi-même, de certaines tristesses que j’entretiens ?

Je demande au Seigneur de m’éclairer et je me fixe un objectif et un seul. Tous mes petits sacrifices quotidiens (jeûne, aumône, actes de charité...), l’intensification de ma vie de prière que je chercherai à vivre pendant ce carême, je les offre au Seigneur pour lui manifester mon amour et mon envie qu’il vienne me transformer.


Le Carême

Revenons quelques instants sur ce temps de pénitence et de conversion intérieure qu’est le carême. Comme Jésus et à sa suite, nous allons pendant quarante jours aller au désert et résister aux tentations du démon pour signifier à Dieu notre désir de lui appartenir.

Alors, moi, que puis-je faire pendant les 40 jours de ce temps de conversion ? Voici quelques pistes d’actions que nous vous proposons pour changer vos cœurs :

1) Il y a longtemps que je n’ai plus de nouvelles d’un frère, d’une sœur, d’un oncle, d’une tante, d’un ami, d’une amie, d’un de mes parents, d’un enfant… Par négligence, par orgueil, par ce que je me suis fâcher avec eux…
Je fais le 1er pas
Je fais l’effort de les contacter.
Je me réconcilie avec eux.
Je pardonne et pas de rancune.

2) J’aime manger, boire, faire quelque chose …
Je fume beaucoup ou un peu : je réduis la quantité voir supprimer la cigarette.
J’aime la bière, l’alcool : j’en réduit la quantité voir je m’en prive.
J’aime la télévision, un film, une émission : je m’en passe.
J’aime les gâteaux, ou un autre aliment : je vais m’en priver.
J’aime aller au restaurant, en boite de nuit, faire la fête. Je suspends tout.

3) Faire acte de charité
Je vais donner ma participation au denier du culte.
Assister les pauvres par les compagnes du CCFD, Secours Catholique …
Je vais être plus attentif à ceux qui m’entourent. A leur besoin, être disponible, à l’écoute, plus au service des autres.
Ouvrir mon cœur et mes mains à la détresse d’autrui.
Prier davantage pour les autres.
Me rendre plus utile et disponible à ma paroisse, à mon Eglise au service de Dieu.
Même si c’est loin, je fais l’effort d’aller visiter un malade, ou un parent en maison de retraite. Je me rends plus présent.

4) Couper le péché sous mes pieds.
J’évite de me prendre pour un saint. Toujours les autres. Et moi ? Faire silence et rentrer en soi-même. Mes égoïsmes, mes méchancetés, ma mauvaise foi, mon mauvais caractère, mes colères, mes rancunes, mes refus de pardon …
J’arrête de critiquer les autres. De toujours parler sur les autres. De faire une mauvaise réputation aux autres même si c’est justifié.
J’arrête d’insulter les autres y compris mes propres enfants : « c’est pauvre con », « c’est un salopard », « un vaut rien », « un idiot » … Ce sont des paroles de malédiction. Je vais le plus souvent possible, bénir les autres et leur souhaiter que du bien même à mes ennemis.
Lire régulièrement les dix commandements et les pratiquer.
Je me confesse.

5) Se mettre plus en présence de Dieu
Je prie un peu plus.
Je dégage du temps pour la lecture de la parole de Dieu (Bible)
Je vais plus souvent à la messe, au Saint Sacrement au Tabernacle.
Je fais le chemin de croix tous les vendredis de carême (seul ou en paroisse).

6) Je vais jeûner selon mon état et ma santé : le mercredi des cendres et tous les vendredis de carême.
Le jeûne, c’est simplement se priver de nourriture et quelquefois de boisson pendant un certain temps.
Au choix :

Au pain et à l’eau toute la journée (meilleur jeûne selon la Vierge Marie).
Aux fruits secs et à l’eau toute la journée.
Avant 6h du matin je mange et de 6h à 18h sans manger ni boire et je peux manger après 18h mais du poisson, pas de viande. (c’est ce qui se fait le plus souvent).
Je suis malade, fatigué et ou une santé fragile, je ne mange le vendredi que du poisson, pas de viande, et je peux aussi supprimer le fromage, le vin et le dessert.

Nous allons offrir tous ces sacrifices pour notre conversion intérieure et celle de nos proches. Pour la conversion des cœurs. Ce qui compte pour Dieu, ce sont les mouvements de notre cœur. N’oubliez pas ce qu’a dit notre Seigneur :
Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc 7,14-23.
« Écoutez-moi tous, et comprenez bien. Rien de ce qui est extérieur à l’homme et qui pénètre en lui ne peut le rendre impur. Mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur. »

7) Tenir tous nos sens.
Je fais attention à mes yeux, à ce que je regarde (films, images…) et aussi aux regards accusateurs que j’ai envers les autres.
Je tiens ma langue. Pas de critique, je ne rapporte pas de propos, je ne mets pas la zizanie ou la discorde entre les personnes. Je ne lance pas de gros mots, pas d’insultes… Je ne fais pas une mauvaise réputation à l’autre même si c’est justifié.
Je tiens ma bouche : pas de gourmandise. Je mange les restes. Je ne jette pas à la poubelle de la nourriture. Je mets un frein à la boisson, à la cigarette …
Je ferme mes oreilles à la critique des autres, au dénigrement des autres, à des insultes et à des paroles malsaines.
Je m’abstiens de gestes déplacés envers les autres, surtout du sexe opposé.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8