Bandeau
Site d’information de la paroisse de Crécy-la-Chapelle, Villiers-sur-Morin et Voulangis
Slogan du site

Site internet local d’information religieuse de Crécy-la-Chapelle, Voulangis, Villiers-sur-Morin.

L’Echo de la Vallée présent au 70ième anniversaire de l’OTPP
"Oui, travailler ensemble pour annoncer la Bonne Nouvelle est essentiel ! " témoigne Olinda
Article mis en ligne le 24 octobre 2017
dernière modification le 27 octobre 2017

par Joël
Imprimer logo imprimer
L’OTPP, l’Office Technique de la Presse Paroissiale est une association basée à Wambrechies (59) au service de la Presse Paroissiale. Elle a été créée en 1947 par le père Jean Tremeau, prêtre du diocèse de Lille. Tout part pour lui d’une intuition : un journal proposé par la paroisse ne permettrait-il pas de dialoguer avec tous les habitants, qu’ils soient proches ou plus éloignés de l’Eglise ?

Depuis un peu plus d’un an, le journal paroissial de l’Echo de la Vallée du secteur de Crécy-la-Chapelle a rejoint cette superbe association âgée de 70 ans et à l’expérience reconnue. L’OTPP, c’est donc cette grande famille qui accompagne les équipes de rédaction locale de plus de 100 journaux paroissiaux des Hauts de France et de Seine-et-Marne et leurs équipes de diffuseurs (ces bénévoles qui vont donnent le journal de la main à la main). L’OTPP est animée, plus que jamais, de cette même aspiration de fédérer tous les journaux paroissiaux membres afin de les aider dans leur mission pastorale. Mais concrètement, que fait l’OTPP ?

Retrouvez dans la suite de cette article, tout ce que vous devez savoir sur cette association de l’OTPP et, en pièce jointe, l’information de cet évènement des 70 ans qui est paru dans le journal de la Croix du Nord du 27 octobre 2017.

L’OTPP a donc pour vocation d’aider et d’encourager rédacteurs et diffuseurs des journaux paroissiaux (une centaine d’adhérents répartis sur la Normandie, les Hauts-de-France, le Grand-Est et la Seine-et-Marne) dans leur mission pastorale grâce à de nombreux outils, disponibles tout au long de l’année :

- Une journée de formation annuelle : ce grand rassemblement permet aux équipes d’échanger sur ce qui les anime, de partager techniques et astuces mais assi, de se former grâce à la venue de grands témoins issus du monde de la presse ou spécialistes sur un sujet d’actualité.

- Un fonds commun et une revue nommée "Présence" destinée à donner idées et ressources aux rédacteurs pour l’élaboration de leurs journaux paroissiaux.

- Des interventions de la permanente de l’association, Clothilde Vasseur, à la demande, auprès des diffuseurs de journaux paroissiaux pour encourager les équipes.

L’OTPP agit au sein d’un réseau plus large : la FNPLC (Fédération Nationale de la Presse Locale Chrétienne).
-----------------------------------------------------------------------------------------------------
Témoignage d’Olinda, membre du Conseil d’Administration de l’OTPP

Un anniversaire, c’est l’occasion de réunir sa famille ses amis pour se retrouver et faire la fête, vivre ensemble des moments forts ! L’Assemblée Générale de l’OTPP a eu une saveur particulière cette année, puisque elle a fêté les 70 ans de l’association.
Des rédacteurs et diffuseurs de journaux paroissiaux du Nord de la France (Haute-Normandie, des Hauts de France, du Grand-Est, du Val d’Oise ou de Seine-et-Marne) étaient conviés.

A anniversaire exceptionnel, site exceptionnel, le site minier de Wallers Arenberg.
Des moments festifs avec les chants du Nord interprétés par deux chorales (Accroche Cœur de Wallers et les Cigales d’Hornaing).

Une visite de la mine au trois chevalements et aux décors ayant servi au tournage de Germinal, un repas ch’ti.
De la réflexion aussi sur le thème, jeunes parents comment les rejoindre au travers de notre presse paroissiale avec un après-midi d’échange avec Bénédicte Jeancourt-Galignani rédactrice en chef de Pomme d’api, filotéo ! et des ateliers.

Un magnifique anniversaire qui s’est terminé par l’Eucharistie célébrée par Monseigneur François Garnier, Evéque de Cambrai.

Deux jours de bonheurs, de joie, de partage. Des messages de remerciements qui font chaud au cœur. Des messages qui nous confortent : "Oui, la presse paroissiale est riche et nécessaire…" ;"Oui, travailler ensemble pour annoncer la Bonne Nouvelle est essentiel" …..
Merci beaucoup, J’ai vécu un formidable moment. Un témoignage qui en rejoint beaucoup d’autres !

-----------------------------------------------------------------------------
Témoignage de Patrice
L’OTPP FÊTE SES 70 ANS
Ce mardi 11 octobre, nous étions une bonne centaine de rédacteurs, diffuseurs de journaux paroissiaux réunis pour fêter les 70 ans de l’OTPP.

C’est à ARENBERG que nous nous sommes retrouvés…Arenberg ? C’est où ?...c’est dans le Nord. Peut-être, s’il y a des cyclistes parmi vous, ce nom évoquera-t-il le lieu mythique du passage du « Paris-Roubaix », un lieu de souffrance et d’endurance. Trois chevalets de la grande mine d’Arenberg dominent ce lieu. 2000 mineurs y travaillaient jadis !
En bref, un rassemblement placé sous le signe de l’effort. « Nous le savons bien, nous qui sommes envoyés aux hommes, à tous les hommes, là où ils vivent. » et le père Xavier Bris, notre président, d’ajouter : « 70 ans ! bonne mine et toujours fécond. Si un vieux pommier ne donne pas de vielles pommes, nos journaux peuvent toujours donner des fruits, et des bons. »
A cette journée du 11 octobre, nous avions invité Bénédicte Jeancourt-Galignani, rédactrice en chef des magazines Pomme d’Api soleil et Filoteo.
Le thème de son intervention nous a particulièrement intéressé : « Jeunes parents comment les rejoindre dans nos journaux ». Vous trouverez ci-après, quelques éléments de son intervention.
P.Tiberghien

LES QUESTIONS QUE NOS ENFANTS NOUS POSENT !
COMMENT, PARENTS, Y REPONDONS-NOUS ?

Notre monde bouge. Élever nos enfants dans un tel bouleversement peut nous rendre anxieux. Mais comment y parvenir ?

- En leur transmettant des valeurs humaines, comme le respect de soi et de l’autre, en soulignant l’aspect du respect de la différence et du « vivre ensemble », en leur apprenant à pardonner et à construire un monde plus juste.
Les questions qu’ils se posent !
Ces différents objectifs que se posent les parents se heurtent, bien souvent, aux nombreuses questions existentielles que se pose le « jeune » au cours de ses années de « murissement ».
Il y a les questions sur Dieu ; Existe-t-il ? oui,…peut-être…je n’y crois pas (ou ne veux pas) ! S’il existe, pourquoi n’arrête-t-il pas la guerre ?
Et la mort ? Où va-t-on après la mort ?
Nous sommes parfois bien embarrassés devant de telles questions, qui sont, il faut l’avouer, complexes et multiples. Parfois nous éluderons la réponse par : « je te répondrai plus tard », parce que, soit on n’a pas le temps, soit on ne sait pas trop quoi répondre
Quelles valeurs transmettre ?
Transmettre des valeurs à nos enfants, ce n’est pas se laisser enfermer dans un dogme. Ainsi certains parents se retrouvent dans l’église pour faire baptiser leur enfant et fêter l’événement en famille….mais eux-mêmes ne pratiquent plus ; Ils laissent leur enfant aller au catéchisme et faire sa première communion…puis après cette fête, ils « arrêtent », comme ils disent.
On peut alors se demander ce que les enfants ont retenu du caté quand tout ce qui y est vécu n’est pas relayé ni vécu en famille.
Notre objectif de parent devrait être « de transmettre une dimension spirituelle à nos enfants, de les ouvrir à une dimension mystérieuse de leur existence, mais en restant très ouverts. »
Bien souvent ils pensent que l’église enferme leurs enfants au lieu de les conduire à la vie.
« Les chrétiens ont parfois du mal à être convaincus que la foi en la résurrection concerne leur vie ici-bas avant tout, les conduit à la vie ici et maintenant.
Ils ont l’impression que l’Eglise les enferme au lieu de les conduire à la vie. Ils ne veulent pas que leurs enfants deviennent des faibles, ou qu’ils endossent une identité qui les coupe des autres. »
Quelle foi transmettre quand on ne partage pas la même foi en couple ? (foyers mixtes-ou quand l’un des deux est athée)
Et quelle parole donner à mon enfant quand je ne me sens pas moi-même accueilli ?
« Dans tous les cas, on sent clairement un besoin que l’annonce de l’Evangile soit incarnée dans leur vie quotidienne, dans leur préoccupation, prenne en compte leur vie de parents du XXIe siècle. » (Bénédicte Jeancourt-Galignani)

Téléchargements Fichier à télécharger :
  • article_croix_du_nord_ag_otpp_70_ans.pdf
  • 998 ko / PDF


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8