Bandeau
Site d’information de la paroisse de Crécy-la-Chapelle, Villiers-sur-Morin et Voulangis
Slogan du site

Site internet local d’information religieuse de Crécy-la-Chapelle, Voulangis, Villiers-sur-Morin.

St François d’Assise, fêté le 4 octobre
C’est le saint du mois
Article mis en ligne le 4 octobre 2017
dernière modification le 6 octobre 2017

par Joël
Imprimer logo imprimer
Qui n’a jamais entendu par de François d’Assise ?
Ce saint qui sait parler aux animaux, qui respecte la nature et la chante, qui vit dans la plus grande pauvreté et qui a reçu les stigmates.
"Répare ma maison en ruines," lui dit le Seigneur dans une vision, alors qu’il dissipe la fortune familiale. François pense qu’il s’agit d’une vieille chapelle délabrée. Il vole dans le magasin de son père ...
... des pièces de tissu pour les vendre et acheter du ciment. Le père, furieux, le poursuit en justice et le déshérite. Une nouvelle vie commence pour François, qui va jusqu’à rendre ses habits à son père et se retrouve nu devant tout le monde. L’évêque, juge de l’affaire, sera obligé de le cacher dans sa chape ! A partir de là, François mène une vie exemplaire, dépouillée et joyeuse. On le traite de fou. Qu’importe ! Des compagnons se joignent à lui. Ainsi naissent les franciscains, pour lesquels il écrit une règle toujours en vigueur. Avec Claire, il fonde les clarisses. Miracles et prodiges accompagnent ce jeune homme. Il meurt à 44 ans, en 1226, dans sa ville natale. Il est le patron de l’Italie et patron des marchands.

Tiré de CNEWSMATIN

------------------------------------ Prière --------------------------------------

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à
être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant qu’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,
c’est en pardonnant qu’on est pardonné,
c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8